# SociétiX

Le monde d’aujourd’hui

20 octobre 2022

Athena est la déesse de la sagesse, de la stratégie militaire, des artisans, des artistes et des maîtres d’école dans la mythologie grecque. Les Grecs anciens avaient le don d’associer des éléments pour le moins hétéroclites et d’en donner la responsabilité à leurs divinités. Allez va Athena, démerde-toi avec ça ! Sagesse et stratégie militaire ? La sagesse ne serait-elle de ne pas faire la guerre justement ? Je dis ça je ne dis rien, je constate que Vladmir Poutine et Volodymyr Zelensky, des prénoms à craindre le pire, n’ont pas l’air de cet avis et près de 3000 ans plus tard, il semble clairement que nous n’avons pas progressé d’un iota sur cette question. Et ce n’est pas Xi Jinping, qui à pour objectif de reprendre le contrôle de Taïwan de gré ou de force, qui dira le contraire. Pourquoi la violence comme seule et unique réponse, hier, aujourd’hui, et demain ? Ensuite, artisans et artistes, ok on voit assez bien le lien, le premier étant tout de même un peu moins farfelu que le second. Enfin, les maîtres d’école… là franchement je ne vois pas et s’il faut trouver un lien entre ces cinq éléments, je donne franchement ma langue au chat. Y aurait-il une forme de sagesse que l’on trouve uniquement chez les militaires, les artisans, les artistes et les maîtres d’école ? Peut-être après tout, mais cela a dû m’échapper. Bizarres ces Grecs !

Voilà une drôle d’entrée en matière, vous direz-vous, pour un billet qui n’aura finalement rien à voir avec la Grèce antique, ni même avec la déesse Athena, à part peut-être l’origine du père d’un des principaux protagonistes. Car Athena est aussi le nom du dernier film co-écrit et réalisé par Romain Gavras et Ladj ly. (1) On connaît Romain Gavras pour être le fils du réalisateur franco-grec Costa Gavras mais surtout pour ses courts métrages engagés au sein de collectif kourtrajmé (Kim Chapiron et le street artist JR font aussi partie de cette bande) moins pour ses longs métrages puisqu’il n’en réalisé que trois, dont Athena. Ladj Ly quant à lui, s’est surtout fait connaître grâce à son film précédent, Les Misérables (2) ou l’histoire d’une bavure policière qui dégénère. Les deux comparses persistent et signent ici en filmant de l’intérieur, caméra à l’épaule ou presque, une émeute sur la dalle du quartier Athena, une cité qui n’existe pas en vraie mais qu’importe puisque les deux réal revendiquent une figure de style, une sorte de tragédie grecque moderne.

Habitués à produire des clips, notamment pour le rap, ils nous livrent ici un film puissant, extrêmement visuel, rythmé, haletant comme on dit, assez proche d’une pub pour du poker en ligne, gros gain, gros respect les mecs ! Mais vous rendez-vous compte de la portée politique désastreuse que le film véhicule ? La plupart des personnages du film sont des enfants, ou petits enfants maintenant, de Maghrébins ou d’Africains et quand je dis la plupart, j’entends par là facilement 90 à 95% des gamins qui apparaissent à l’écran. Alors quand Marine Le Pen et Jordan Bardella voient un film comme celui-ci, ils se frisent les moustaches. Il leur suffit ensuite d’inviter tout le monde à le voir et dire pour conclure, voyez comment ça se passe dans nos banlieues aujourd’hui. C’est du pain béni pour l’extrême droite des films de ce calibre ! Et le paradoxe dans tout ça, c’est que Ladj Ly et Romain Gavras ne sont pas vraiment catalogués comme des gens de droite, c’est le cas pour la plupart des artistes, mais surtout pour eux qui ont grandi au coeur de cette France métissée.

C’est finalement le même phénomène qu’avec Bac Nord, le film de Cédric Jiménez (3). La police nationale s’est emparée du sujet et a organisé des séances avec les candidats à l’élection présidentielle, en tout cas ceux qui ont répondu à leur invitation, en leur disant, voyez ce que nous vivons, voyez comment ça se passe ? Il nous faut être 150 pour entrer dans un immeuble et prendre des boucliers pour ne pas recevoir un micro-onde sur le coin du crâne.

Je ne dis pas que Ladj Ly, Romain Gavras et Cédric Jimenez caricaturent, généralisent et jettent de l’huile sur le feu, même si je le pense sincèrement, je me demande simplement s’ils mesurent la déflagration politique que leurs films provoquent. Sans doute. Nous verrons bien ou tout cela nous mène au final, peut-être pas à la Concorde nationale, mais le résultat sera néanmoins national à mon avis.

Moi qui ai vécu mon adolescence dans les années 80, walkman dans la poche du blouson et casque vissé sur les oreilles, cassettes de NTM ou d’Assassin en boucle, je relie Athena au Monde de demain, la mini-série d’Arte consacrée aux débuts du groupe de rap Nique Ta Mère (3). Le rap français était en train de naître sous nos yeux et des groupes comme ceux-là nous avertissaient déjà sur le caractère explosif des cités. Pratiquement 30 ans se sont écoulés depuis et rien n’a changé, ni les problèmes ni les solutions qu’on ne fait même plus semblant d’apporter.

Mais qu'est-ce, mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu ?
Les année passent, pourtant tout est toujours à  sa place
Plus de bitume donc encore moins d'espace
Vital et nécessaire à  l'équilibre de l'homme
Non personne n'est séquestré, mais s'est tout comme
C'est comme de nous dire que la France avance alors qu'elle pense
Par la répression stopper net la délinquance
S'il vous plaît, un peu de bon sens
Les coups ne régleront pas l'état d'urgence
A coup sûr...
Ce qui m'amène à  me demander

Combien de temps tout ceci va encore durer
Ca fait déjà  des années que tout aurait dû péter
Dommage que l'unité n'ait été de notre côté
Mais vous savez que ça va finir mal, tout ça
La guerre des mondes vous l'avez voulue, la voilà 
Mais qu'est-ce, mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu ?
Mais qu'est-ce qu'on attend pour ne plus suivre les règles du jeu ?

Mais qu'est-ce, mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu ? (4)

Sources / Références

(1) Athena, film de Romain Gavras et Ladj Ly, produite par Netflix, 2022.

(2) Les Misérables, film de Ladj Ly, qui a obtenu le prix du Jury à Cannes et quatre Césars, dont ce celui du meilleur film, 2019.

(3) Le Monde de demain, mini-série réalisée par Katell Quillévéré, Hélier Cisterne et David Elkaïm sur les débuts du groupe NTM et diffusée sur Arte, 2022.

(4) Qu’est-ce qu’on attend ? NTM, 1996.

Vous souhaitez intéragir ? Écrivez un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nombres amicaux
    # MetaphysiX

    Nombres amicaux

    12 novembre 2022
    Je préviens mes nombreux lecteurs que les personnes allergiques aux mathématiques ne vont peut-être pas apprécier les lignes qui vont suivre. On m'a demandé si j'étais croyant. J'ai répondu que je suis ...
    Lire la suite
  • Nikita’s
    # MetaphysiX

    Nikita’s

    8 juillet 2022
    Poursuivons avec le quantique en mode estival, juste le temps d'un petit billet. Avez-vous déjà joué au jeu du Marabout avec vos enfants ? Ce jeu qui consiste à enchaîner des mots qui n’ont rien à voir les uns avec ...
    Lire la suite